Une drôle de proposition…

Je rentre chez moi tout en discutant de la proposition de Marc avec Magalie. On rigole en s’imaginant le côté glauque de ces soirées, imaginant les gens qui les peuplent, ce qu’ils recherchent. On finit par imaginer le genre de situation qu’on pourrait rencontrer si on y allait. Finalement, plus j’en parle et plus ça m’intrigue mais je n’ose l’avouer à Mag’.

Une fois rentrée at home et après avoir pris congé de ma cops’, je décide de me faire couler un bon bain. Pourquoi ne pas utiliser de suite ce nouveau jouet dont Marc m’a dit le plus grand bien. J’installe des bougies, de l’encens, une musique douce. J’adore créer une petite ambiance dans ma salle de bain. Je sors le dit objet de son joli sac et l’installe sur ma baignoire. Ca me fait rire. Je referme la porte afin que je ne sois pas dérangé par mon adorable chaton pilou qui adore jouer avec la mousse de mon bain.

Je plonge dans l’eau brûlante et ferme les yeux. Le visage de Marc hante mes pensées. Je le revois derrière son comptoir, un grand sourire aux lèvres en train de me parler de ses jouets, de me décrire sa prochaine soirée. Je me rends compte que je suis très excitée. A taton, je cherche mon nouveau joujou. De ma main libre, je caresse ma poitrine. Mes tétons sont déjà durcis. Je frémis. Je me caresse longuement avant de le poser sur mon sexe.

Hmmm les vibrations sont si douces. Ca me fait un bien fou. J’imagine les lèvres de Marc sur les miennes, j’imagine sa main sur mon corps. Je le vois me faire l’amour, autour de nous des hommes nous regardent, se masturbe. A côté, des couples en plein ébat. Je glisse un doigt dans ma chatte, puis un deuxième et un troisième. Je sens mon plaisir s’intensifier, monter en moi. J’exécute un lent va et vient sur mon bouton et sur mon sexe, accélérant parfois, puis ralentissant. Prendre mon temps. Laisser monter mon plaisir lentement. Lorsque je sens que je vais jouïr, j’augmente l’intensité de mes caresses sur mon clitoris avec le bec du toys. Tout mon corps se crispe, je suis prise de tremblements. Je continue les caresses jusqu’à l’explosion totale, l’ennivrement de mes sens…

——————————————————————————————

Le soir, en me couchant, j’ai repensé à Marc et j’ai eu une folle envie de le revoir. Je me suis jurée de recontacter Mag le lendemain afin de la convaincre de m’accompagner vendredi soir. En arrivant au boulot à 8h, j’avais un mail de sa part qui me disait que finalement, la soirée pourrait être sympa !

Cet article a été publié le Jeudi 31 janvier 2008 à 15:57 et est catégorisé sous Non classé. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le Flux des commentaires. Vous pouvez laisser un commentaire. Les trackbacks sont fermés.

Laisser un commentaire


Flore |
Le "X" Gratuit |
Bienvenue aux naturistes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Murmures sadiens
| Stream SeX
| GangBang Streaming